Il existe quand même une grande (que dis-je) une énorme, voir monumentale différence entre une femme et un homme (non, bande de pervers, c’est pas ça) : il s’agit du téléphone.

La plus pitoyable invention de l’être humain, cet abominable téléphone.

La femme l’adore...

Et JE le déteste !

D’autant plus qu’il sonne systématiquement quand on mange, quand je mets le pyjama à Fiston, voir quand on le met au lit ou qu’on est ENFIN peinard les pieds sur la table à regarder la télé.

Et ça me gonfle, vous avez pas idée.

Madame peut passer des heures (en générale avec sa mère) à répéter pour la huitième fois dans la même conversation pourquoi la tante Berthe n’a pas descendu la poubelle hier soir mais ce matin ou une autre ânnerie du genre...

On s’en tape !

Et quand c’est pas la belle-mère, c’est pour vous vendre quelque chose, vous annoncer que vous avez gagné... le droit d’acheter quelque chose ou vous demander si vous avez acheté quelque chose hier après-midi entre 14:28 et 16:12.

Si ça ne tenait qu’à moi, cet utilitaire serait rangé au fond d’un tiroir avec la mention “A n’utiliser que pour appeler le plombier ou le réparateur télé”.

Vive l’email. On est pas stressé et on répond QUAND ON A LE TEMPS !

Mais voilà, il y a Madame...

Et il n’y aurait plus de Madame si je liquide cet objet de malheur. Alors bon, à choisir, je vais la garder, Madame.

...Faut dire aussi que je suis nul en cuisine, j’ai pas trop le choix.